Étui à lunettes

Écrit par les experts Ooreka

Les étuis à lunettes sont un accessoire indispensable pour protéger les lunettes.

Pourquoi utiliser un étui à lunettes ?

Quand les lunettes ne sont pas portées sur le nez, elles doivent être protégées pour éviter les risques :

  • d'égratignure sur les verres,
  • de marcher dessus une fois tombées à terre,
  • de déformation si les lunettes sont entreposées dans un sac, dans une poche...

Pour protéger efficacement les lunettes, l'étui à lunettes est la solution idéale.

Étui à lunettes

Les types d'étui à lunettes

Plusieurs types d'étui à lunettes existent selon les besoins de chacun :

  • étui rigide, en coque,
  • étui souple et mince,
  • étui à accrocher à la ceinture,
  • étui ultra mince.

Quel étui choisir ?

En adaptant l'étui à ses besoins, vous êtes sûr de choisir l'étui idéal :

  • Pour un étui à lunettes à la mode, choisissez un étui :
    • aux couleurs tendance,
    • personnalisé avec des photos de votre choix.
  • Si vous vous déplacez souvent et que vous souhaitez avoir vos lunettes rapidement à porté de main, choisissez un étui à lunettes :
    • à accrocher à la ceinture,
    • mince à mettre dans la poche.
  • Pour les lunettes fragiles, choisissez un étui rigide ou à coque.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
BB
boris bembinoff

consultant-associé | consult & co

Expert

mohamed nazamoudine

expert comptable | neomi

Expert

bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !