Daltonisme

Écrit par les experts Ooreka

Définition du daltonisme

Le nom scientifique du daltonisme est « dyschromatopsie », mais il est plus connu sous le nom de daltonisme, du nom de son découvreur, John Dalton. Chimiste anglais, John Dalton a publié en 1798 « Faits extraordinaires à propos de la vision des couleurs », à partir de sa propre déficience.

Le daltonisme est une anomalie d'un ou plusieurs cônes de la rétine oculaire, responsables de la perception des couleurs. Cette anomalie visuelle est classée dans les infirmités légères.

Dans certaines situations comme la perception des camouflages, le daltonisme est un avantage. La forme de daltonisme la plus répandue est le daltonisme rouge-vert congénital.

Le daltonisme peut survenir suite à une lésion nerveuse, oculaire ou cérébrale. Certaines substances chimiques peuvent entraîner le daltonisme.

Aucune évolution n'est présente dans la vie d'un individu atteint de daltonisme, excepté le déclin de la perception des couleurs avec l'âge, qui est un phénomène normal.

Daltonisme : les symptômes

Les symptômes du daltonisme, à savoir l'incapacité de percevoir certaines couleurs, le rouge et le vert le plus fréquemment, ont une origine physique ou chimique de l'œil, du nerf optique ou du cerveau.

Même si les symptômes ne sont pas à l'origine du daltonisme, ils en représentent néanmoins les causes réelles. Un individu qui souffre d'achromatopsie (incapacité à distinguer les couleurs), n'est pas daltonien. Ce que l'on appelle le daltonisme est en réalité une deutéranopie.

Les différentes formes du daltonisme

On distingue par des tests :

  • l'achromatopsie : qui est l'absence totale de perception de la couleur associée à une acuité visuelle réduite ;
  • la deutéranopie : l'absence dans la rétine des cônes de réception du vert, les personnes atteintes ne perçoivent ni le vert ni le rouge ;
  • la deutéranomalie : une mutation du pigment de la perception du vert qui constitue la moitié des anomalies congénitales dans la vision des couleurs ;
  • la protanopie : c'est l'absence de récepteurs rétinaux au rouge indétectable par le sujet ;
  • la protoanomalie : mutation du pigment rouge qui entraîne une baisse de la sensibilité à cette couleur ;
  • la tritanopie : absence de récepteurs rétinaux au bleu ;
  • la tritanomalie : baisse de sensibilité au bleu par mutation du pigment de la rétine.

Même pour les personnes « normales », la perception des couleurs varie d'une personne à l'autre. Il existe un mélange des différents types d'anomalies avec la présence de pigments normaux et de pigments ayant mutés et par la quantité de cônes porteurs des pigments.

On parle d'anomalie et de daltonisme lorsqu'un certain seuil de sensibilité est atteint.

Daltonisme : génétique et épidémiologie

La dyschromatopsie, c'est-à-dire la non-perception du vert et du rouge, soit le daltonisme le plus fréquent, atteint principalement le genre masculin. L'allèle impliquant le daltonisme étant récessif, les femmes peuvent transmettre le daltonisme sans en souffrir elles-mêmes. Elles sont génétiquement prédisposées à avoir les trois types de cônes de la rétine impliqués dans la perception des couleurs. Le daltonisme se transmet donc d'un homme par l'intermédiaire de ses filles, jusqu'à ses petits enfants masculins.

En France, la population atteinte de daltonisme est d'environ 8 % chez les hommes et 0,45 % chez les femmes.

Le test de dépistage du daltonisme

Les daltoniens ne perçoivent pas une ou plusieurs couleurs. Pour dépister ces troubles, on pratique des tests sur les couleurs non perçues.

Les tests les plus courants sont :

  • le test d'Ishihara : de nombreuses planches de couleurs contenant un chiffre d'une couleur que le patient ne percevra pas (protanopie) ;
  • le test de Holmgren : le patient doit rapprocher des brins de laine colorés sur un fond gris ;
  • l'anomaloscope de Nagel : destiné au protanomal, deutéranomal ou tritanomal, il consiste à projeter des cercles lumineux qui en forment un troisième ;
  • le test de Farnsworth conçu par Dean Farnsworth en 1943 pour les ouvriers américains, consiste à classer des jetons noirs pourvus d'une pastille de couleur variant du bleuâtre au rougeâtre.

Daltonisme et professions

De par leur troubles visuels, les daltoniens sont malheureusement restreints dans leur choix de profession. En effet, certains métiers nécessitent la perception correcte des couleurs.

C'est le cas pour :

  • les pilotes de ligne ;
  • les contrôleurs aériens ;
  • les opérateurs en imagerie radioscopique ;
  • les contrôleurs ferroviaires ;
  • les démineurs.

Les traitements contre le daltonisme

Il n'existe, à l'heure actuelle, pas de traitement pour lutter contre le daltonisme.

Cependant, il est possible d'utiliser des verres colorés ou certaines applications pour améliorer la vision des couleurs.

Depuis 2009 en France, on trouve un système de correction optique des daltonismes rouge-vert. Ce système permet de mettre en évidence le type de daltonisme, son degré, et de proposer une meilleure compensation optique.

Depuis 2012, cette compensation optique existe en lentilles de contact spéciales, équipées de filtres centrés sur l'iris.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
PL
pierre labes

spécialiste des assurances de personnes (entreprise et particulier) | finassur ouest

Expert

DR
dominique r.

médecin

Expert

carine mallet

courtier en assurances | libellule assurances

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !