L'astigmatie

Écrit par les experts Ooreka

Les principales causes de trouble de la vue sont : la myopie, l' hypermétropie, l'astigmatie, la presbytie, le strabisme, le daltonisme et la fatigue visuelle.

L'astigmatie est un trouble de la vision déformant les images observées. Pour corriger ce trouble, il est nécessaire de consulter un ophtalmologiste pour une prescription de lunettes correctrices.

Qu'est-ce que l'astigmatie ?

Contrairement à la myopie, l'hypermétropie et la presbytie, l'astigmatie est dû à un défaut de la cornée et non du cristallin. Une personne astigmate :

  • voit déformée une image autant de près que de loin ;
  • a une vision des contrastes diminuée.
Vue astigmate

L'accommodation de l'œil n'est pas uniforme. Ainsi, selon la déformation de la courbure de la rétine, l'image est formée autant en avant qu'en arrière de la rétine. L'œil choisira ainsi une des deux images formées, ce qui entraîne une vision déformée de l'image.

Les causes de l'astigmatie

L'astigmatie est un défaut de courbure de la cornée.

  • Une personne astigmate a une modification de la courbure de la cornée qui est ovale au lieu de ronde.
  • L'astigmatie peut-être d'origine congénitale, traumatique (accident, chirurgie...).

La correction de l'astigmatie

L'astigmatie est corrigé en portant des lunettes dont les verres compensent la courbure de la cornée défaillante. Ces verres sont dits toriques et ne présentent pas la même puissance de correction en fonction de l'axe des lunettes.

La correction de l'astigmatie permet de former sur la rétine une image nette.

Il est également possible de corriger l'astigmatie par une intervention chirurgicale, soit au laser (en cas d'astigmatie léger) soit avec des implants (en cas d'astigmatie sévère).


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !